Alexandre Andreae

Transformer votre disque du format MBR au format GPT/UEFI sous Linux

Pour Installer Linux en mode GPT/UEFI, il suffit de démarrer sur une clef Linux (Je conseille Linux Mint 19).

Une fois le démarrage effectué, il suffit de lancer Gparted qui se trouve dans administration sur la clef d’installation de Linux Mint :

puis de faire les opérations suivantes :

Puis on choisit « GPT » dans la liste déroulante :

On finit par « Apply » : le disque est en GPT.

Attention, il n’est possible de changer le type de table de partition sous Linux que sur un disque vide : sinon passez par : Convertir ses fichiers en GPT sous Windows

Voilou :mrgreen:  

Installer Linux à côté de Windows 10 en UEFI

Installer linux en UEFI à coté de Windows 10 ne marche pas correctement car Linux va installer les fichiers de boot UEFI dans le boot de Windows 10 : si vous réinstaller Windows, vous perdrez alors le boot GRUB 2.0.

La solution est simple : retirez le disque contenant Windows pour permettre à Linux de créer son propre boot : Windows se lancera dès le disque remis en place mais sera autonome : si vous utilisez un seul disque : a priori il n’y a pas de solution simple : peut-être désactiver les partitions de Windows.

Il faut par contre que Linux soit correctement partitionné, voici un exemple pour Linux Mint/Ubuntu, à vous de l’adapter à votre pingouin préféré 🙂 

Attention : votre disque doit être au format GPT pas BIOS : transformer votre disque du format MBR au format GPT/UEFI sous Linux.

Lancez l’installation jusqu’à la partie partitionnement et choisissez autre :

On fait continuer puis ont choisit le disque où on veut installer Linux :

On va créer une partition de SWAP (Memoire virtuelle) de la taille de sa RAM (Important pour la virtualisation sous Linux) :

On continue dans espace libre et on choisit une partition de 1 GO (Par sécurité mais je pense que moins suffit) et on choisit « Partition système UEFI » :

Cette partition contiendra les fichiers de boot UEFI de Linux.

  • On choisit ensuite le partitionnement que l’on veut comme d’habitude.
  • On finit l’installation puis on arrête linux et on reconnecte le disque qui contient Windows (Y compris NVME comme dans mon cas).
  • On rentre dans le BIOS et on choisit linux comme système de démarrage (Dans mon BIOS il apparaît comme Ubuntu).
  • On démarre sous Linux : Windows sera détecté mais rien ne sera pas installé dans la partition UEFI de Windows.
  • Au prochain redémarrage Windows apparaitra et sera dans le choix GRUB.
  • Si vous réinstaller Windows : il faudra choisir Windows Boot Manager dans le BIOS le temps de l’installation puis Linux après : un redémarrage sous Linux et tout rentrera dans l’ordre.
  • Je recommande fortement l’utilisation de Grub Customizer : je ferai un article plus tard 🙂 

Voilou  :mrgreen:

Enregistrer avec Audacity

Il peut être intéressant d’enregistrer sa voix ou une réunion mais sans recourir à des logiciels coûteux ou du matériel hors de prix.

Une solution existe, elle est libre et performante : Audacity.

Afin de faciliter le plus possible cet outil qui peut être complexe et surtout de permettre de l’utiliser sans la partie configuration j’ai créé deux installations portables qui ne nécessitent pas d’installation et sont déjà configurées : elle seront parfaites pour une utilisation nomade sur des ordinateurs qui n’ont pas de droits administrateur.

J’ai aussi ajouter les plugins disponibles sur le site Audacity ainsi que les programmes nécessaires pour les différents formats de son en export.

 

Version sur C:\ : Version pour disque C

Version sur D:\ : Version pour disque D

 

Installation :

 

Il suffit de choisir sa version et de faire suivant.

On se rend ensuite dans le répertoire « AudacityPortable » du disque.

On lance ensuite l’exécutable : « AudacityPortable.exe ».

 

Utilisation :

Les chemins des différents répertoires sont tous relatifs et ne vont donc pas polluer le système : tout est local et ne nécessite pas de droits administrateur.

Vous pouvez créer un raccourci pour le mettre sur le bureau pour un accès plus rapide.

Une fois lancé l’utilisation est simple il suffit de choisir son micro; si il est externe; en USB par exemple :

 

 

Ensuite on utilise les contrôles qui sont très simples :

 

 

On lance l’enregistrement et une fois fini on clique sur stop.

Audacity enregistre le son au format brut qui n’est pas lisible en dehors de lui : il faut exporter le son en mp3 par exemple (D’autres formats sont possibles).

Pour réaliser l’exportation, il faut aller dans « Fichier/Exporter/Exporter en MP3 » :

 

 

Les exports se font dans le dossier « Exports » à l’intérieur du dossier « AudacityPortable » :

 

 

On peut optionnellement remplir les tags MP3 mais ce n’est absolument pas nécessaire :

 

 

On fini par « Valider » et la compression en MP3 commence :

 

 

Après quelques temps, vous obtiendrez un fichier MP3 de votre réunion ou projet.

 

Audacity est un logiciel qui va infiniment plus loin : découpage, fusion, modification du son, etc…

Le but de cet article était juste de faire un enregistrement facilement et a faible coût.

Il est possible de trouver des micros corrects à des prix intéressants mais il est conseillé de bien lire les avis car certains ne valent pas grand chose pour un prix élevé 👿 .

Personnellement j’ai celui-là : mon microphone

 

Voilou :mrgreen:  

Multiboot UEFI avec Refind

Avant l’arrivée de l’UEFI, il était facile de gérer le multiboot avec Grub sous Linux.

Avec l’arrivée de l’UEFI et du Hackintosh, il est beaucoup plus difficile de gérer son multiboot notamment dans le cas d’un tri boot entre macOs, Windows et Linux ou autre.

Heureusement un programme, Refind, permet de rendre les choses beaucoup plus faciles car il gère très bien le lancement des différents systèmes avec peu de modifications.

J’utilise Linux car la gestion est beaucoup plus simple avec notamment la mise à jour automatique de Refind.

 

Prérequis :

 

Installation de Refind sous Linux Mint (D’autres systèmes sont pris en compte :  http://www.rodsbooks.com/refind/getting.html ) :

 

Lancer un terminal puis entrer les commandes suivantes :

  • sudo apt-add-repository ppa:rodsmith/refind
  • sudo apt-get update
  • sudo apt-get install refind

 

Vous aurez la fenêtre suivante :

 

Valider « OUI ».

 

Il faut ensuite éditer le fichier de configuration avec des droits root (Les puristes peuvent utiliser VIM) 😉  :

  • sudo xed

Dans xed, ouvrir :

Il y a très peu d’options à changer de base.

On va modifier le temps de démarrage car il est réglé sur 20 secondes ce qui est beaucoup trop long :

  • timeout 5

Par défaut c’est le dernier système booté qui sera lancé ce qui est très pratique.

 

 

Par défaut Refind ratisse large et on se retrouve avec un menu avec plein d’icônes que l’on ne veut pas.

On peut exclure les entrées que l’on ne veut pas via « dont_scan_files » :

Exemple : dont_scan_files EFI\boot\bkpbootx64,efi,EFI\ubuntu\grubx64,efi,EFI\ubuntu\fwupx64.efi

On peut trouver les valeurs en dessous des icônes : il suffit de les noter et de remplir comme ci-dessus 🙂

Empêcher Grub d’écraser refind :

Lors de mise à jour de Grub Refind peut être désactivé : le plus simple est d’empêcher celui-ci de se mettre à jour via les commandes suivantes :

  • sudo dpkg -l | grep grub => donne la liste des paquets à désactiver :

ii grub-common 2.02~beta2-36ubuntu3.14+linuxmint1 amd64 GRand Unified Bootloader (common files)
ii grub-efi-amd64 2.02~beta2-36ubuntu3.14+linuxmint1 amd64 GRand Unified Bootloader, version 2 (EFI-AMD64 version)
ii grub-efi-amd64-bin 2.02~beta2-36ubuntu3.14+linuxmint1 amd64 GRand Unified Bootloader, version 2 (EFI-AMD64 binaries)
ii grub-efi-amd64-signed 1.66.14+2.02~beta2-36ubuntu3.14+linuxmint1 amd64 GRand Unified Bootloader, version 2 (EFI-AMD64 version, signed)
ii grub2-common 2.02~beta2-36ubuntu3.14+linuxmint1 amd64 GRand Unified Bootloader (common files for version 2)
ii grub2-theme-mint 1.1.0 all Grub2 theme for Linux Mint

On bloque les mise à jour via la commande :

  • sudo apt-mark hold grub-common

Et on répète jusqu’à avoir fait tous les paquets.

Gestion de clover sur Hackintosh :

Refind bootera sans problème Clover : il suffit de mettre le timer de clover à deux secondes pour ne pas trop pénaliser le temps de boot et avoir accès au recovery.

 

Voilou :mrgreen:  

Convertir ses disques MBR en GPT

Lors de la mise à jour d’un système vers Windows 10 qui est obligatoirement en UEFI sur le matériel récent, il faut convertir ses disques existants.

Pour cela on va utiliser un logiciel gratuit : « AOMEI Partition Assistant Standard Edition 6.6 » : https://filehippo.com/fr/download_aomei_partition_assistant_standard_edition/

On l’installe et on le lance et recherche les partitions en « Basique MBR » et on répète les opérations suivantes sur tous les disques concernés :

 

On choisit la partition et on fait un clic-droit et on choisit « Convertir en disque GPT » ;

On confirme :

On confirme avec le menu en haut à gauche :

On reconfirme :

On rereconfirme 🙂 :

La conversion se lance :

L’opération est finie :

Tous vos disques sont maintenant en GPT et vous êtes à jour pour les systèmes d’exploitation actuels.

Voilou :mrgreen:  

Installer Linux en UEFI

Par défaut une clef d’installation Linux est en mode BIOS qui n’est plus adapté au matériel moderne voire même impossible sur certains matériels.

Il faut donc créer une clef d’installation en mode UEFI pour être certain d’installer Linux dans le bon mode.

Cette opération se fait via un utilitaire sous Windows, je n’aborderai pas linux (Unetbootin) : Rufus.

Rufus est disponible à l’adresse suivante : https://rufus.akeo.ie/

Il vous faudra aussi l’ISO d’installation : je recommande Linux Mint qui est la distribution la plus simple et utilisable : https://linuxmint.com/download.php

La version Cinnamon est la plus proche de Windows et est recommandée aux nouveaux utilisateurs de Linux pensez à bien prendre la version X64 (64 Bits) car la version 32 bits est dépassée.

Il est recommandé de faire les opérations suivantes, sous Windows, avant d’installer Linux :

 

Passage des disques durs en GPT depuis Windows :

Il est conseillé de passer en GPT les disques dur/SSD existants sans perte de données.

Pour cela on va utiliser un logiciel gratuit : « AOMEI Partition Assistant Standard Edition 6.6 » : https://filehippo.com/fr/download_aomei_partition_assistant_standard_edition/

 

! Si votre Windows n’est pas en mode UEFI ne surtout pas convertir le disque car cela rendra Windows inaccessible !

Voir article : Installer Windows en mode UEFI

 

On l’installe et on le lance et recherche les partitions en « Basique MBR » et on répète les opérations suivantes sur tous les disques concernés :

 

On choisit la partition et on fait un clic-droit et on choisit « Convertir en disque GPT » ;

On confirme :

On confirme avec le menu en haut à gauche :

On reconfirme :

On rereconfirme 🙂 :

La conversion se lance :

L’opération est finie :

Tous vos disques sont maintenant en GPT et vous êtes à jour pour les systèmes d’exploitation actuels.

 

Création de la clef Linux en mode UEFI :

Une clef d’au moins 8 GO est nécessaire.

La création de la clef se fait via Rufus qu’il faut remplir comme suit, le choix de l’ISO se fait via l’icône en jaune :

On clique sur démarrer et on accepte le mode ISO si il est demandé.

La clef est préparée et il faut démarrer dessus en faisant bien attention de bien choisir l’entrée avec UEFI de la clef dans le bios.

 

Lors de l’installation :

Il est impératif de créer les partitions suivantes :

SWAP : Fichier d’échange d’une taille de 8GO :

EFI : Partition spéciale pour l’UEFI :

Le reste du système :

Je rentre pas dans les détails d’installation de Linux car ce n’est pas l’objet de cet article.

Voilou :mrgreen:  

Installer Windows en mode UEFI

Vous devez être sûr que vous êtes en UEFI et pas en bios sinon il faut réinstaller 😥 

Pour le savoir : lancez « Msinfo » depuis la recherche du menu démarrer et chercher :

 

Pour être absolument sûr d’avoir un ISO en mode UEFI : le mieux est de télécharger la dernière image de votre système grâce à l’excellent « HeiDoc.net Windows image downloader » :

 

https://www.heidoc.net/joomla/technology-science/microsoft/67-microsoft-windows-and-office-iso-download-tool

 

Une fois lancé le logiciel est très simple et en français :  😎 :

  • On sélectionne l’édition de Windows.
  • On sélectionne la langue.
  • On obtient un lien vers la dernière image officielle Microsoft.

 

Je pars du principe que vous êtes en 64 bits car l’UEFI n’est vraiment compatible qu’en 64 bits (Hormis quelques exceptions que je ne détaille pas ici).

Vos disques doivent être en GPT en non pas en mode MBR : c’est l’occasion d’abandonner ce format dépassé.

Le format GPT est le nouveau mode de gestion des disques durs qui apporte les modifications suivantes :

 

 

Il faut créer une clef qui sera à coup sur en UEFI (8Go minimum) : pour cela on utilise Rufus : https://rufus.akeo.ie

Une fois téléchargé lancez le, choisissez l’ISO avec l’icône et modifiez le pour :

 

La clef va être crée dans le bon mode et vous êtes certain d’être en mode UEFI : si vous installez en mode UEFI le disque sur lequel vous installerez sera automatiquement en GPT.

Il faut maintenant passer en GPT les autres disques sans perte de données.

Pour cela on va utiliser un logiciel gratuit : « AOMEI Partition Assistant Standard Edition 6.6 » : https://filehippo.com/fr/download_aomei_partition_assistant_standard_edition/

On l’installe et on le lance et recherche les partitions en « Basique MBR » et on répète les opérations suivantes sur tous les disques concernés :

 

On choisit la partition et on fait un clic-droit et on choisit « Convertir en disque GPT » ;

On confirme :

On confirme avec le menu en haut à gauche :

On reconfirme :

On rereconfirme 🙂 :

La conversion se lance :

L’opération est finie :

Tous vos disques sont maintenant en GPT et vous êtes à jour pour les systèmes d’exploitation actuels.

 

Installation de Windows en mode UEFI :

 

Démarrez sur la clef et lors du boot choisissez votre clef avec devant la mention UEFI : l’installation de Windows en mode UEFI se lance.

 

Voilou :mrgreen:  

Synchroniser sa musique avec son PC

Lors d’un précédant article nous avons vu comment compresser sa musique pour un smartphone Android; nous allons voir comment synchroniser la musique avec un smartphone Android.

Cette opération est possible via un logiciel gratuit FreeFileSync : https://www.freefilesync.org/download.php

Ce logiciel a l’énorme avantage de supporter le protocole MTP des téléphones Android et permet de faire une synchronisation de la musique.

Une fois installé, il suffit de connecter son téléphone et de bien vérifier que celui-ci est vu de Windows, si ce n’est pas le cas, il faudra installer les pilotes correspondants à celui-ci :

  • Une fois cette opération vérifiée, il suffit de lancer le logiciel et de procéder aux opérations suivantes :

On choisit la source :

  • On choisit les options de comparaison :

  • On choit « Miroir » pour faire une copie exacte du répertoire d’origine :

  • On choisit la cible qui est le téléphone :

  • On va jusqu’à son répertoire de musique sur le téléphone et on clique sur « Sélectionner un dossier » :

  • On obtient le chemin avec MTP qui est le protocole Android pour le transfert de fichiers :

  • On clique ensuite sur « Comparer » pour vérifier les fichiers à copier/supprimer (Mode miroir) :

  • Une fenêtre s’affiche : celle-ci sera ignorée dans le futur si on coche la case « Ne plus afficher cette boite de dialogue » :

  • Une fois la phase d’analyse finie, il suffit de cliquer sur « Synchroniser » :

  • La synchronisation commence : les fichiers à ajouter le seront et les fichiers supprimés seront effacés :

  • On peut enregistrer les paramètres pour éviter de repartir de zéro :

  • On donne un nom et un chemin : je recommande de créer un dossier sous « Mes documents » pour les profils :

  • Le réglage est visible dans le logiciel :

Avec cette méthode il est facile de mettre à jour son téléphone 🙂

 

Voilou :mrgreen:  

Égaliser le son de ses vidéos

Lorsque l’on fait des vidéos ou quand on a des fichiers avec des hauteurs de son différentes cela peut être désagréable (Vidéo pour YouTube par exemple).

Il n’existe pas de solution facile, hormis édition par logiciel audio, pour résoudre ce problème facilement.

Une solution existe, elle est imparfaite mais pratique : BS FAG

Ce logiciel permet d’égaliser le son sur les vidéos : testé sur .avi, .mp4 et autres mais pas les MKV sauf par glisser/déposer.

L’adresse de ce logiciel est : https://sites.google.com/site/bsprograms/the-programs/bs-fag

 

Principe :

Ce logiciel va extraire l’audio (Pas AC3) , le convertir en MP3 320 avec replay gain, l’égaliser puis recomposer votre vidéo.

Le seul point faible est la conversion en MP3 car il y a perte : il convient donc de le faire au début du traitement pour éviter les pertes de qualité sonores.

 

Utilisation :

Le logiciel ne nécessite que peu de réglages mais ne supporte les MKV que par glisser/déposer.

  • On va dans « Options » et on sélectionne les options :

  • On lance BS Fag puis on fait glisser la vidéo sur lui dans la barre des tâches sur l’icône de Bs Fag :

  • La vidéo est ajoutée et l’on voit ses caractéristiques :

  • On va ensuite lancer l’analyse d’égalisation de l’audio :

  • Le programme extrait l’audio :

 

  • L »analyse se lance :

  • Le gain optimal s’affiche après la phase d’analyse :

  • Le fichier est reconstruit avec l »extension « – Fixed » :

Voilà votre vidéo est égalisée en son : particulièrement utile sur des séquences de vidéo où vous voulez un son uniforme  (Multiple vidéos YouTube par exemple).

 

Voilou :mrgreen:  

Compresser sa musique pour le téléphone

L’espace sur les téléphones est souvent réduit, surtout sur ceux sans possibilité de mettre un carte d’extension.

Certains compressent leurs fichiers en mp3 128K/bits ce qui donne un résultat infect.

Il existe un format de fichier peu connu qui permet une bonne qualité d’écoute tout en ayant un bon rendu sonore : le format OPUS.

Ce format peu être lu par les applications suivantes sur Android (Je n’ai pas d’Iphone) :

 

Gratuits :

Foobar 2000 en anglais : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.foobar2000.foobar2000

VLC en français : https://play.google.com/store/apps/details?id=org.videolan.vlc

Payants :

Neutron music player en anglais : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.neutroncode.mp

Gone mad music player en français : https://play.google.com/store/apps/details?id=gonemad.gmmp

 

Cette opération nécessite la conversion des fichiers MP3 ou autres en OPUS, cette opération peut se faire grâce à l’excellent Taudioconverter (Gratuit) ou Xrecode3 (Payant 15€ mais super bien).

Le résultat est une taille de fichier réduite de 50% au minimum mais sans une grosse perte de qualité même sur un bon casque.

Pour faciliter l’opération, je vous met les logiciels en version portable déjà configurés en version 64 bits car le 32 bits ne concerne plus qu’une infime portion des utilisateurs :

 

Taudioconverter : https://drive.google.com/open?id=1sf8qG8gVuNuMl7nd_NxG9Ut2sBFG0zLF

DLL Bass pour résoudre les problèmes : https://drive.google.com/open?id=1AscBmhn_674zEtVWxYaFB3jVVyC8D9Cb

Programme d’encodage OPUS plus récent : https://drive.google.com/open?id=1dmqnAy-FGEV3gqu4_-EUkKifMzb8MU4s

Continuer la lecture